Comment organiser des funérailles ?

La disparition d’un proche est une des épreuves les plus difficiles qui soient. En plus du deuil, les proches doivent réagir pour organiser les obsèques, annoncer la triste nouvelle à l’entourage de la famille, faire le choix du type de cérémonie.

Préparer ses obsèques ne porte pas malheur : plus de 40 % des Français les ont déjà anticipées en les organisant dans les moindres détails… pour ensuite mieux les oublier. Plusieurs raisons motivent cette démarche : éviter des soucis à sa famille, prévenir d’éventuels conflits, ne pas laisser de dette à ses enfants, tout contrôler jusqu’au bout…

Il est certes rare d’être confronté à l’organisation des obsèques, mais lorsque cela arrive, nous sommes souvent perdus notamment lorsqu’il est nécessaire de prendre toutes les décisions qui tournent autour de la gestion des pompes funèbres.

Bien sélectionner son entreprise de pompes funèbres

Après un décès, on a tendance à agir dans la précipitation mais le choix de l’entreprise de pompes funèbres qui va s’occuper de l’enterrement est primordial. Que ce soit pour les démarches administratives, le choix du cercueil, de la pierre tombale , le déroulement de la cérémonie, etc. C’est pourquoi nous vous conseillons d’adopter quelques précautions. Il est conseillé de sélectionner une agence après avoir comparé les tarifs des obsèques et les prestations de plusieurs d’entre elles.

Tout d’abord, rappelons que le service des pompes funèbres peut être assuré soit par la commune – directement par elle ou par l’intermédiaire d’une entreprise choisie par elle (il s’agit alors d’une “concession”) –, soit par une entreprise ou une association privée, habilitée par le préfet (cette habilitation doit figurer sur toute publicité ou tout imprimé de la société).

L’organisme doit remettre à la famille une documentation de base sur ses tarifs. Doivent y figurer les prestations obligatoires et les facultatives. Les premières comportent au minimum : un cercueil avec accessoires intérieurs et extérieurs, la fourniture du corbillard, un service de mise en bière, d’inhumation ou de crémation. Pour les secondes (par exemple, impression de fairepart, de plaques funéraires…), la famille a toute liberté de faire appel à d’autres professionnels.

L’entrepreneur se chargera également de la déclaration de décès à l’administration communale du lieu où le décès s’est produit. Il devra disposer de certains documents : carnet de mariage, carte d’identité du défunt, déclaration de décès du médecin, et, le cas échéant, la demande d’incinération. Il se chargera également de prévenir la commune du domicile ainsi que la commune du lieu d’inhumation. Il se chargera de l’obtention des différents actes de décès.

Les frais liés aux obsèques sont à la charge de la famille du défunt. Cependant, celle-ci peut bénéficier d’aides de la sécurité sociale, de la mutuelle du défunt, de sa compagnie d’assurances s’il avait souscrit une assurance-vie ou de sa banque s’il avait une assurance décès. Les frais funéraires peuvent également être prélevés sur la succession, sur le compte-chèques ou épargne du défunt, dans la limite de 3 049€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *